A Plozévet, côte à côte, deux roches de natures différentes.

Publié le par DL

A Plozévet, sur l'estran, au niveau du coude à angle droit que fait la rue du Menhir entre Gorréquer et Kerrest, on peut voir, côte à côte, deux massifs rocheux d'aspects radicalement différents.

Le site vu depuis la microfalaise qui domine l'estran. A gauche de ce cliché, une roche sombre, à droite, une roche claire.

Le même site vu depuis l'estran. A gauche, la roche claire, à droite, la roche sombre.

Cerclée de rouge, la localisation du site. Carte topographique I.G.N. Source: geoportail.gouv.fr

D'après les travaux de l'association "Histoire et patrimoine de Plozévet" sur les microtoponymes de la côte (1), cet endroit est appelé "ar c'herreg melen" (les rochers jaunes) (repris par Gilles Goyat dans "Plozévet: la terre et les hommes"; Skol Vreizh. 2022)

Ces massifs rocheux sont non seulement d'aspects différents, mais aussi de natures différentes.

La roche claire est vraisemblablement ce que les géologues appellent un orthogneiss, c'est-à-dire une roche métamorphique d'origine magmatique (Notice explicative de la Carte géologique de la France à 1/50.000, feuille de Pont-Croix. 1987), aussi identifiée comme leucogranite, datant de 340 millions d'années ± 10 millions d'années. (Notice géologique de la Carte géologique harmonisée du département du Finistère. 2008)

La roche sombre est vraisemblablement ce que les géologues appellent un micaschiste, c'est-à-dire une roche métamorphique d'origine sédimentaire (anciens sédiments ayant subi des transformations physiques et chimiques sous l'effet de fortes températures et pressions), datant de l'Ordovicien (de - 488 à -444 millions d'années).

La roche sombre (micaschiste) est donc plus ancienne que la roche claire (leucogranite). Cette dernière (roche intrusive), sous l'effet de la pression et en raison de sa moindre densité, s'est en quelque sorte injectée à l'état fluide dans des failles d'un massif de micaschiste préexistant (roche encaissante) lors de collision de plaques continentales.

Ces identifications sont données sous toute réserve: on est là à la limite de ce qu'un béotien tel que moi peut comprendre du sabir employé en géologie.

Dans leur article "Le relief et les sols de Plozévet", paru en 1967 dans la Revue de géographie de Lyon, Pierre et Monik Le Rhun situent à cet endroit de l'estran des « ... traînées d'amphibolite, roches plus résistantes [que les micaschistes] et qui accidentent l'estran d'une multitude de petites crêtes parallèles orientées Est-Ouest. A l'Ouest ces bancs rocheux s'enfoncent sous la mer, tandis qu'à l'Est ils forment dans la falaise des arêtes inclinées.» (2).

Alors, orthogneiss, leucogranite ou amphibolite ? 

Extraits de la carte "Topographie et géologie de la commune de Plozévet" tirée de l'article "Le relief et les sols de Plozévet" de Pierre et Monik Le Rhun. Revue de géographie de Lyon. 1967. Tous droits réservés.

La carte géologique de la France au 1/50.000 - feuille de Pont-Croix (1987), confirme cette identification d'amphibolites. 

Sur l'extrait de cette carte qui suit, les formations d'amphibolites, mises en évidence par des flèches jaunes, sont notées δ11a, et celle qui se trouve au droit de Kerrest, la plus proche de notre site, est notée fδ11a.

Extrait de la carte géologique de la France à 1/50.000. Feuille de Pont-Croix. 1987. Source: geoportail.gouv.fr

La notice explicative nous dit ceci:

Sauf à être géologue, on n'est pas plus avancé !

Enfin, la Carte géologique harmonisée du département du Finistère (2008) identifie sous le code légende 203 des micaschistes (métagreywackes) amphibolites interstratifiées dans des micaschistes, gneiss fins.

(Les formations notées 2 sur cette carte, ne sont que la grève, le cordon de galets, blocs et galets marins des estrans)

 Vous comprenez mieux ? Moi non plus !

Détail de la Carte géologique harmonisée du département du Finistère (2008). Source: https://infoterre.brgm.fr/

En conclusion, retenons seulement que ce point précis de la côte de Plozévet nous offre l'image (spectaculaire ?) du contact entre deux formations rocheuses de natures différentes, vraisemblablement nées à plus de 100 millions d'années d'écart.

Liens:

Le relief et les roches de Plozévet. Pierre et Monique Le Rhun. 1967

Notice carte géologique de la France; feuille de Pont-Croix 1987

Carte harmonisée du département du Finistère. 2008

https://fr.wikipedia.org/wiki/Leucogranite

https://fr.wikipedia.org/wiki/Orthogneiss

https://fr.wikipedia.org/wiki/Micaschiste

https://fr.wikipedia.org/wiki/Intrusion_(géologie)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordovicien

Publié dans Géologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article