Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mue d'araignée de mer

Publié le par DL

Au pied de la dune près de Prat ar Hastel en Tréguennec (Finistère), la marée a déposé les restes d'une mue d'araignée de mer (Maja brachydactyla). Juin 2021.

On reconnaît la forme de la carapace.

On reconnaît aussi la forme des pattes.

L'ensemble est très fragile et presque translucide par endroits.

Pour grandir, l'araignée doit se débarrasser de sa carapace (ou cuticule) inextensible. Dans les liens qui suivent, le processus de la mue est décrit étape par étape.

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mue_des_arthropodes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Exuvie

https://chezmonpoissonnier.fr/mue-crustaces/

https://www.crozon-bretagne.com/nature/faune/marins/araignee-de-mer.php

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Filet de pêche sur le cordon de galets

Publié le par DL

Sur le cordon de galets entre Pellan et Kerbouron à Plozévet (Finistère), un coup de vent a rejeté un filet de pêche perdu par un chalutier. Février 2020.

La palette qui gît à proximité donne une idée de la masse que ce filet représente.

Ce filet est tissé dans une matière naturelle, végétale, coton ou chanvre.

 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

L'ancienne croix du Trez Goarem en Esquibien

Publié le par DL

A Esquibien, lorsqu'on passe devant la croix du Trez, tout près du village de Custrein, on peut apercevoir, dépassant de la végétation rase de la dune de Trez Goarem, une sorte de cube clair, presque blanc.

C'est le socle de l'ancienne croix du Trez. On voit la cavité rectangulaire dans laquelle était enfoncé le fût de la croix.

Aucune inscription ne figure sur ce socle.

Cette croix était en bois. Si elle avait été en pierre ou en métal, nul doute qu'elle aurait été conservée.

Bien qu'elle se soit située sur le territoire de la commune d'Esquibien (avant la fusion de celle-ci avec celle d'Audierne), cette ancienne croix était en lien avec la chapelle Saint-Tugen en Primelin que l'on aperçoit à l'horizon sur la première photo de cet article.

La légende de cette carte postale nous précise: Jour du pardon. La procession quittant les dunes après une courte halte à la croix.

D'ailleurs, dans son ouvrage "Saint-Tujan au Cap-Sizun", le chanoine Henri Pérennès écrit:

« Jadis, le cortège sacré se rendait, à travers tout le Trez-Goarem, jusqu'à la belle fontaine de Saint-Onno, en Esquibien, reconstruite en 1648, aujourd'hui disparue. Tout le long du parcours on chantait, à pleins poumons, les 32 strophes du Cantique des Miracles. Actuellement, la procession se rend à la grève voisine, dénommée Le Trez, où l'on a érigé, il y a quelque 40 ans, une croix de bois ».

Cet ouvrage ayant été publié en 1936, on peut en déduire que cette croix de bois avait été érigée à la fin du 19° siècle ou au début du 20¨siècle.

En 1944, une nouvelle croix est érigée un peu au Nord de l'ancienne croix, et plus proche de la chapelle Saint-Tugen (1) 

Sur cette photo, on aperçoit la chapelle Saint-Tugen (sous la flèche) et la nouvelle croix du Trez (cerclée de rouge).

Liens:

Les croix d'Esquibien

Préparatifs du pardon de Saint-Tugen en 2012

Partager cet article
Repost0

Echouement de jeunes vélelles à Pentrez.

Publié le par DL

Sur la plage de Pentrez en Saint-Nic (Finistère), quelques minuscules vélelles (Velella velella) sont échouées. Mai 2021.

Elles viennent tout juste d'être déposées sur le sable par la mer. 

Plus on s'approche de l'extrémité Nord de la plage, plus elles sont nombreuses.

Ce sont bien des vélelles. En dépit de leur petite taille, le vent a eu assez de prise sur leur "voile" pour les pousser jusque sur le sable.

Liens:

https://www.mer-littoral.org/05/velella-velella.php

https://fr.wikipedia.org/wiki/Velella_velella

https://doris.ffessm.fr/Especes/Velella-velella-Velelle-228

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Les roches vertes de l'anse de Pen Hat.

Publié le par DL

A l'extrémité Nord de l'anse de Pen Hat en Camaret (Finistère), parmi des blocs rocheux d'un aspect différent, des roches vertes émergent du sable en haut de la plage.

Contrairement aux blocs rocheux qui les entourent, on voit nettement que ces roches vertes sont usées par le frottement des galets que la mer brasse ici à chaque marée.

Cerclée de rouge, la localisation du site. Carte topographique IGN (Institut Géographique National). Source: geoportail.gouv.fr

Cerclée de rouge, la localisation du site. Carte topographique IGN. Détail. Même source.

Ces blocs rocheux pourraient s'être détachés de la falaise de la pointe du Toulinguet qui borde cette extrémité de l'anse de Pen Hat. Mais dans cette falaise, aucune roche apparente de cette couleur verte, striée par endroits de bandes plus sombres. 

Sur Internet, parmi l'abondante documentation qui traite de la si exceptionnelle géologie de la presqu'île de Crozon, aucune mention n'est faite de ces roches vertes de l'anse de Pen Hat.

Il reste donc à se référer aux cartes géologiques levées et publiées par le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), et en particulier à la feuille au 1/50.000 de Brest publiée en 1980, et à la Carte géologique harmonisée du département du Finistère, également au 1/50.000, publiée en 2008.

Carte géologique à 1/50.000. Feuille de Brest. 1980. BRGM. Source: geoportail.gouv.fr

Carte géologique harmonisée du département du Finistère à 1/50.000. 2008. BRGM. Source Internet. (Pour arriver à ce niveau de détail, il a fallu grossir x 6 l'original de la carte)

Dans la notice explicative qui accompagne chacune de ces cartes, aucune mention n'est faite de ce site en particulier et de ces roches vertes. C'est toutefois la carte géologique de 1980 qui ouvre une piste potentiellement intéressante.

Détail de la carte géologique à 1/50.000 qui précède. 

Et si ces roches vertes provenaient de la formation figurée avec une couleur bleutée et mise en évidence ci-dessus par une flèche rouge, et qui semble être un prolongement de la formation plus étendue à son Nord-Est et ici cerclée de rouge ... Cette formation de l'anse de Porz Naye est dénommée "b" dans d'autres partie de la carte géologique de Brest. 

C'est donc par comparaison avec des formations représentées par la même couleur et dénommées par un même symbole qu'on peut espérer approcher d'une identification possible à défaut d'être certaine.

On retrouve une formation géologique de même nature et bien identifiée sur la carte géologique "feuille de Brest" publiée en 1980. 

A l'Est de Brest, une formation géologique de même nature que celle de l'anse de Porz Naye et de l'anse de Pen Hat est ici encadrée de jaune. Carte géologique à 1/50.000. Feuille de Brest. 1980. BRGM. Même source que ci-dessus.

Cette formation est appelée "Briovérien de l'Elorn". Le briovérien est une subdivision de l'échelle des temps géologiques. Il se subdivise lui-même en briovérien inférieur (de -670 Ma à - 590 Ma)* et en briovérien supérieur (de - 590 Ma à -540 Ma)*.

* Ma = millions d'années

Que nous disent les géologues ? Pour simplifier et résumer, cette formation est de même nature que les "phyllades de Douarnenez", c'est-à-dire qu'il s'agit d'une roche métamorphique (ayant subi des transformations sous l'effet de températures et de pressions élevées entraînant une modification de la texture ou de la composition chimique de la roche d'origine).

De fait, les roches vertes de l'anse de Pen Hat rappellent celles que l'on trouve au pied des falaises de Trezmalaouen en Kerlaz (Finistère), au fond de la baie de Douarnenez (1).

Phyllade de Douarnenez au pied de la falaise de Trezmalaouen en Kerlaz (Finistère).

Si l'on veut être plus précis, les roches vertes des anses de Pen Hat de de Porz Naye font partie du briovérien supérieur (de - 590 Ma à -540 Ma), qui est une phase au cours de laquelle des sédiments se sont formés suite au démantèlement d'une chaîne de montagne. La notice explicative de la feuille géologique de Brest précise:

Carte géologique à 1/50.000. Feuille de Brest. 1980. Notice explicative page 13. BRGM.

Les roches vertes de l'anse de Pen Hat (et de celle de Porz Naye) seraient donc ces "termes gréseux (Wackes) gris-vert". La Wacke (ou grauwacke) est "un  grès qui, par métamorphisme, se transforme pour donner ... une roche à grains fins ... cimentés par un liant argileux riche en chlorite, ce qui la colore en vert" (2).

Quant à la notice de la carte géologique harmonisée du Finistère (2008), elle indique pour le Briovérien de l'Elorn:

Carte géologique harmonisée du département du Finistère. 2008. BRGM. page 413

 

Publié dans Géologie

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>