Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le repas de la bernique

Publié le par DL

A Trezmalaouen en Kerlaz (Finistère), un rocher au pied de la falaise est entièrement couvert d'algues vertes. Ou presque entièrement couvert, parce qu'une petite surface a été "nettoyée" des algues qui la recouvraient. Juillet 2021.

Au centre de cette petite surface, comme au milieu d'une clairière, une bernique (Patelle vulgata). Cette bernique n'a pas choisi de s'installer sur cette surface parce qu'elle était dégagée, au contraire, c'est elle qui l'a débarrassée des algues en les "broutant".

Cette algue est vraisemblablement de la famille des ulves. Il pourrait s'agir d'Ulva intestinalis. Les berniques peuvent aussi se nourrir d'algues brunes (Ascophyllum nodosum ou goémon noir ou Fucus vesiculisus ou varech vésiculeux).

En bas de cette photo, on voit nettement que le thalle des algues a été rongé.

Détail de la photo précédente.

Cette bernique vit donc au milieu d'un "garde-manger" dont elle a, en quelque sorte, l'exclusivité.

Liens: 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Patella_vulgata

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ulva_intestinalis

https://berniques.pagesperso-orange.fr/library/alimentation.htm

https://lemondeetnous.cafe-sciences.org/2014/08/quand-un-chapeau-chinois-part-en-balade/

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Du thym faux pouliot dans le Finistère ?

Publié le par DL

A Beuzec-Cap-Sizun (Finistère), de minuscules fleurs roses tapissent le bord du sentier côtier entre la pointe du Millier et Pors Peron. Juillet 2021.

Il semblerait qu'il s'agisse de thym faux pouliot (Thymus pulegioides L.) aussi appelé serpolet commun, thym de bergère, thym laineux, thym serpolet, voire thym commun.

La fleur est vraiment minuscule.

Ici, le pouce donne une idée de la taille des fleurs.

Cette abeille qui butine fleur après fleur donne également une idée de la taille de celles-ci.

Si cet article est introduit sur le mode interrogatif, c'est que cette espèce est considérée comme éteinte dans le Finistère. En 2009, le Conservatoire Botanique National de Brest l'a classée dans la liste des plantes éteintes ou présumées éteintes.

Extrait de la liste des plantes éteintes ou présumées éteinte dans le Finistère en 2009. Source: Conservatoire Botanique National de Brest (voir lien en fin d'article)

Il pourrait donc s'agir d'une espèce ressemblant. Pourtant, le site de Beuzec où elle a été photographiée correspond à son habitat: pelouse sèches acides et neutres fermées non méditerranéennes (1).

 

Liens:

https://identify.plantnet.org/fr/the-plant-list/species/Thymus%20pulegioides%20L./data

https://www.preservons-la-nature.fr/flore/taxon/1159.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Thym_faux_pouliot

https://data.biodiversite-bretagne.fr/accueil/espece/126566

http://www.cbnbrest.fr/site/pdf/listerrfinistere.pdf

 

Publié dans Flore littorale

Partager cet article
Repost0

Deux dauphins morts à Tréguennec

Publié le par DL

Retour sur une triste découverte: deux dauphins communs (Delphinus delphis)  échoués sur la plage de Tréguennec (Finistère). 7 mars 2018.

S'ils ont été découverts le même jour, ils ne sont peut-être pas morts ni rejetés par la mer le même jour.

Le premier dauphin est presque intact.

Le second dauphin porte plus de traces sanglantes.

Lien:

Pour reconnaître les mammifères marins de la mer d'Iroise

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Une trouvaille curieuse sur la plage de Tréguennec

Publié le par DL

Parmi les galets en haut de la plage de Tréguennec (Finistère), un galet d'aspect inhabituel attire l'attention. Janvier 2020.

En fait, il s'agit d'un petit bloc de béton duquel dépasse l'anneau d'une clé plate qui se trouve prise dans la masse. La surface du bloc présente une coloration orangée qui rappelle celle de la rouille.

Ce béton est composé de petits galets qu'on reconnaît sur cet agrandissement. 

Cette trouvaille a été faite tout près des casemates qui se trouvent au droit du parking dit "de Kermabec".

Ces casemates, initialement construites sur la dune, sont maintenant sur la plage à cause du recul du trait ce côté, et déstabilisées, se démantèlent sous leur propre masse et sous  l'effet de la houle. Des blocs de béton plus ou moins gros, détachés de ces structures, se rencontrent sur le cordon de galets.

Le bloc insérant cette clé provient probablement d'une de ces casemates dont le béton est composé de galets provenant de l'usine de concassage de Prat ar Hastel toute proche. 

Cette clé porte 2 chevrons caractéristiques de la marque automobile Citroën. Comment une clé de voiture a-t-elle pu se retrouver dans du béton lors de la construction de ces casemates ? On peut imaginer un scénario ... un des dirigeants de l'Organisation Todt chargée de la construction du "Mur de l'Atlantique", ou un des ouvriers français y ayant travaillé a pu perdre cette clé, tombée dans un tas de sable ou de graviers destiné à la fabrication du béton.

Modèle de clé RONIS pour Citroën DS. Source: https://www.nuancierds.fr/ tous droits réservés

Les clefs de voitures Citroën étaient fabriquées en maillechort (alliage de cuivre, zinc et nickel) par la société RONIS à Lyon ou à Sancoins. A l'époque de la construction des casemates, plusieurs modèles de Citroën étaient en circulation: les différents "type B", les C4 et C6, les différentes "Rosalie", et les premières "Traction avant".

 

Liens:

http://voitures.citroen.free.fr/

 

 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Un site géologique remarquable sur la plage des Grands Sables au Pouldu (Clohars Carnoët)

Publié le par DL

A l'extrémité Est de la plage des Grands Sables au Pouldu en Clohars-Carnoët (Finistère), se trouve un site géologique remarquable.

Bien que cette formation soit vraisemblablement remarquable pour ses caractéristiques géologiques ou pétrographiques, ce n'est pas pour celles-ci qu'elle est présentée ici, mais pour son aspect spectaculaire et esthétique. 

En effet, tout à fait incapable d'en déterminer la nature exacte, je ne peux qu'inciter ceux que cette nature intéresserait à consulter la Notice explicative de la Carte géologique de la France à 1/50.000 pour la feuille "Lorient", éditée en 2012 par le BRGM (Bureau de Recherche Géologique et Minière) (1). Selon ses pages 28 et suivantes, il pourrait s'agir de "micaschistes à épidotites", mais une fois cela dit, on n'en sait pas beaucoup plus.

La série de photographies qui suit ne restitue qu'imparfaitement le caractère surprenant et la beauté de cette formation qu'il est préférable, si possible, d'admirer sur place.

Localisation du site sur le plan IGN du Pouldu en Clohars-Carnoët. Source: geoportail.gouv.fr

Les cartes géologiques ne sont pas d'une plus grande aide que la Notice précitée, bien au contraire. 

Cerclée de rouge, la localisation du site sur la carte géologique en ligne sur le site geoportail.gouv.fr, sans doute de 2012.

Cerclée de rouge, la localisation du site sur la carte géologique harmonisée du département du Finistère de 2008 (2)

 

Publié dans Géologie

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>