Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

faune littorale

Machaon à Porz Tarz

Publié le par DL

Près de l'anse de Porz Tarz en Primelin (Finistère), un papillon Machaon (Papilio machaon) profite du soleil de cette fin d'été. Septembre 2020.

Papillon très commun, le Machaon est encore appelé porte-queue, grand porte-queue ou grand carottier.

Les carottes sauvages ou cultivées figurent parmi les plantes nourricières favorites de sa chenille, avec le fenouil, l'aneth et le persil.

Ses ailes, comme celles de tous les papillons, sont couvertes d'écailles de diverses couleurs qui dessinent des motifs précis servant à communiquer avec d'autres Machaons et avec d'autres espèces.

Le Machaon vole et se reproduit de mars à septembre. Deux générations peuvent se succéder au cours de cette période.

Il se nourrit en butinant de nombreuses espèces de fleurs.

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Aigrette garzette au Rosmeur

Publié le par DL

A marée basse, dans le port du Rosmeur à Douarnenez (Finistère), une aigrette garzette (Egretta garzetta) explore le fond vaseux à la recherche de quelques proies. Août 2019.

Très commune dans notre région, l'aigrette garzette est plus petite que la grande aigrette (Egretta alba ou Ardea alba).

Absolument pas dérangée par l'animation qui règne sur le quai du Rosmeur, ce spécimen poursuit imperturbablement sa chasse.

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Colonies de pourpres petites pierres

Publié le par DL

A marée basse, des colonies de "pourpres petites pierres" (Nucella lapillus) attendent le retour de la mer sur des rochers bordant la plage de Trezmalaouen en Kerlaz (Finistère). Mars 2021.

Ce n'est pas un hasard si on les trouve sur des grappes de petites moules: ce gastéropode, qui ressemble au bigorneau, est un prédateur qui se nourrit notamment de ces coquillages bivalves en les perforant, en injectant des sucs digestifs qu'il n'a plus qu'à aspirer à l'aide d'une trompe.

Sur cette autre photo, des "pourpres petites pierres" se trouvent à proximité de berniques et de balanes, autres proies.

La "pourpre petite pierre" est aussi appelée bigorneau blanc, et on comprend pourquoi, bien que, selon les proies dont elle se nourrit, sa coquille peut présenter des colorations allant jusqu'au brun, voire même des bandes d'autres couleurs.

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nucella_lapillus

https://doris.ffessm.fr/Especes/Nucella-lapillus-Pourpre-petite-pierre-1359

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Une colonie de pouce-pieds à Crozon

Publié le par DL

Le pied d'une falaise de la presqu'île de Crozon (Finistère) abrite une colonie de pouce-pieds (Pollicipes pollicipes). Octobre 2019.

Les plaques calcaires qui couvrent la tête de cet étrange animal font penser à un coquillage. Il n'en est rien. Il s'agit d'un crustacé cirripède qui, une fois fixé sur un support, ne le quittera plus. Ils appartiennent au sous-embranchement des crustacés qui comprend les crabes et les homards.

On les confond souvent avec les anatifes (Lepas anatifera) auxquels ils ressemblent beaucoup. Mais alors que les anatifes vivent sur des objets flottants (bois, plastique, etc.), les pouce-pieds vivent sur des rochers, en particulier schisteux (ce qui est le cas de ce site de Crozon). 

Les pouce-pieds vivent dans la zone de balancement des marées battue par les vagues, généralement difficilement accessible à la pêche à pied, ce qui rend sa cueillette parfois dangereuse. 

Comme on le voit sur ces photos, ils partagent l'espace avec les moules (Mytilus edulis) et les balanes (probablement ici Semibalanus balanoides) qui affectionnent le même milieu.

Les plaques calcaires mobiles qui recouvrent la "tête" (capitulum) abritent des sortes de fouets garnis de soies (cirres) avec lesquels l'animal filtre l'eau pour retenir le plancton en suspension et s'en nourrir.

Liens pour en apprendre davantage sur les pouce-pieds:

https://doris.ffessm.fr/Especes/Pollicipes-pollicipes-Pouce-pied-ou-pousse-pied-533

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pouce-pied

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cirripedia

Anatife et pouce-pied

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Mouettes et goéland au bain

Publié le par DL

Le ruisseau qui se déverse sur la plage de Mesperleuc à Plouhinec (Finistère) permet aux oiseaux de mer de prendre des bains d'eau douce. 

Les déplacements du sable de la plage forment parfois des bassins naturels où circule l'eau du ruisseau. Les mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus) qui s'y baignent en groupe et le goéland marin (Larus Marinus) nettoient ainsi leur plumage du sel qui le souille.

 

Liens:

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>