Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eponge "gant de sirène"

Publié le par DL

Eponge "gant de sirène" échouée sur la plage de Treguennec (Finistère). Avril 2017.

Cette éponge de forme arbustive (haliclona oculata), aussi appelée "chaline" vit fixée sur des cailloux, de la roche ou des coquillages à une profondeur de 5 à 100 mètres. 

C'est un animal filtreur.

Liens: 

https://doris.ffessm.fr/Especes/Haliclona-Haliclona-oculata-Chaline-oculee-340

https://fr.wikipedia.org/wiki/Porifera

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Peinture abstraite ?

Publié le par DL

Quel artiste a bien pu composer ces magnifiques œuvres abstraites ?

En fait, ce n'est pas de la peinture, c'est de la géologie.

Ces roches se trouvent au pied des falaises à l'extrémité Sud de la plage de Trezmalaouen en Kerlaz (Finistère), tout près du village de Lanévry.

Il s'agit de ce que les géologues appellent des Phyllades de Douarnenez. Ce sont des schistes, c'est-à-dire des roches métamorphiques (qui ont subi des transformations sous l'effet combiné de la température et de la pression) âgées de ± 550 millions d'années.

On distingue nettement sur certaines de ces roches les plissements dus aux contraintes tectoniques exercées sur elles.

Cette formation rocheuse constitue le substrat principal du Porzay, figuré  en bleu clair sur cette carte (briovérien de la baie de Douarnenez), et recouvert sur le terrain par des sédiments récents.

Liens:

Livret relatif à la feuille de Châteaulin de la carte géologique de la France au 1/50.000.

Jean René Darboux. Le briovérien de la baie de Douarnenez.

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte géologie roches

Publié dans Géologie

Partager cet article
Repost0

Des tétraèdres sur la plage de Tréogat.

Publié le par DL

Le 26 mai 2018, par marée descendante, les sommets d'une dizaine de tétraèdres réapparaissent sur la plage de Tréogat (Finistère), au droit du parking de Kerbinigou.

A cette date, le coefficient de marée (72) n'explique pas la réapparition de ces têtes de tétraèdres. C'est plus probablement un coefficient de 100, survenu une dizaine de jours plus tôt, combiné avec une houle un peu forte, qui a favorisé l'évacuation au large d'une partie du sable qui recouvrait ces éléments.

Les tétraèdres font partie de l'arsenal de défense des côtes déployé par l'armée allemande pendant la seconde guerre mondiale et connu sous le nom de "Mur de l'Atlantique".

Il s'agit en fait de constructions composées de quatre (d'où "tétra") triangles vides et jointifs en béton armé. 

(photo libre de droits provenant du site Internet  https://www.ero-vili.fr/tetraerdre )

Dotés à leur sommet d'une sorte de crochet permettant d'y fixer une mine, ils étaient destinés à gêner, voire à empêcher la progression des chars dans le cas d'un débarquement.

D'une hauteur d'environ 2 mètres, ils se dressaient à l'origine sur leur base reposant sur la plage. Sous l'effet du flux, du reflux et de la houle, ils se sont peu à peu enfoncés dans le sable sous leur propre poids, jusqu'à être parfois entièrement recouverts.

Beaucoup de ces tétraèdres ont été enlevés des plages après la fin du conflit. Parfois stockés au pied des dunes, ils ont le plus souvent été détruits. Quelques uns ont été laissés en place, comme sur cette plage de Tréogat.

Certaines communes, devant les dangers que représentent ces têtes de tétraèdres sur les plages fréquentées en période estivale, en ont encore récemment fait enlever.

Liens: 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-jean-trolimon-29120/des-vestiges-des-defenses-de-rommel-tronoen-2703871

https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-jean-trolimon-29120/trois-tetraedres-de-rommel-retires-de-tronoen-3208326

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte   "mur de l'Atlantique" Rommel occupation "2ème guerre mondiale" bockhaus débarquement libération

Partager cet article
Repost0

Guillemot de Troïl sur la plage de Mesperleuc.

Publié le par DL

Cadavre d'un guillemot de Troïl échoué sur la plage de Mesperleuc en Plouhinec (Finistère). Janvier 2018.

Oiseau qui passe presque tout son temps en mer, il se nourrit en plongeant dans des bancs de poissons et en nageant sous l'eau.

La réserve ornithologique du Cap Sizun à Goulien en abritait une vingtaine de couples en 2004. 

Le guillemot de Troïl est l'emblème de la réserve ornithologique du Cap Sizun.

 

 

Liens: http://www.reserve-cap-sizun.org/

 

 

 

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillemot_de_Troïl

http://www.oiseaux.net/oiseaux/guillemot.de.troil.html

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte   ornithologie

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Une épave dans l’anse de Kervijen.

Publié le par DL

Emergeant du sable au fond de l’anse de Kervijen en Plomodiern (Finistère), les restes d’un bateau nous intriguent. 

Plus ou moins recouverts, selon les masses de sable que la houle et les courants ont brassé dans cette anse, ces vestiges sont néanmoins très souvent visibles. 

Février 2018

Février 2019:

S’agit-il de l’ultime trace d’un drame maritime ? Pas du tout. Voici son histoire.

Ce bateau s’appelait le Douarneniste. Il a été construit en 1933 par le chantier Le Gall de Douarnenez et immatriculé sous le n° DZ 3149. C’est ce que l’on appelle un dundee, bateau de travail à voile. Dans ses cales se trouvait un vivier pour le stockage des langoustes pêchées au large de la Mauritanie.

Jaugeant 119,94 tonneaux pour une longueur de 22,04 mètres, il était équipé d’un moteur 70/77 CV DEUTZ. 

Il était semblable aux deux bateaux de cette carte postale.

Il a eu pour patrons René Le Ner de 1933 à 1949, puis M. Trocmé.

(Tous les renseignements concernant le dundee Douarneniste proviennent du site https://bagoucozdz.fr)

Si sa présence au fond de la baie de Douarnenez n’est pas due à un drame de la mer, il en a néanmoins été le théâtre à deux reprises. Le 3 janvier 1948, Louis Dérédec, 25 ans, disparaît sur la côte du Rio del Oro (Mauritanie), et en 1951, Alphonse Roma, 43 ans, décède au Cap Blanc (Mauritanie).

Il est désarmé en 1952, et vendu pour être démoli par échouage, en principe sur la plage de Sainte-Anne-la-Palud en Plonévez-Porzay. Dans les années 50, les Douarnenistes avaient l'habitude d'envoyer leur bateau « à la casse » sur les plages sableuses du fond de la baie lors des grandes marées (Ouest France  21/01/2014)

Les agriculteurs du Porzay, qui manquaient de bois de chauffage, achetaient aux pêcheurs les bateaux en fin de carrière pour les dépecer. « Les agriculteurs en avaient besoin pour faire cuire les betteraves et les pommes de terre pour nourrir leurs cochons […] Les pêcheurs tiraient le bateau jusque dans le courant, à marée haute, puis le lançaient de travers dans les vagues pour qu'il vienne se déposer le plus haut possible et ne puisse repartir. Cette fois-là, ils se sont trompés de plage ! [..] Du coup, il était trop loin de l'exploitation de celui qui l'avait acheté, un Plonévézien. Il est venu prendre un peu de bois dessus et a laissé le reste sur la plage »,  (témoignage de Thomas Briand, de Kervigen, cultivateur retraité, dans Le Télégramme du 28 août 2010).

L’examen du fond de l’épave révèle qu’il était couvert d’une couche de ciment renforcée par une armature en treillage métallique, servant sans doute à la fois à accroître l’étanchéité et à lester le bâtiment.

Pas très loin de l’anse de Kerevigen, on trouve aussi ce qui semble être un bloc moteur.  Peut-être pourrait-il provenir du Douarneniste.

D’autres bateaux immatriculés à Douarnenez ont fini leur existence sur des plages de la baie, comme le Douarneniste de l’anse de Kervijen (source: http://arbbor.free.fr/dz_bateaux.htm):
- Belle-Bretagne DZ 3139 (bateau identique à Douarneniste), dépecé en 1961 au fond de la baie de Douarnenez
- Guy Mocquet DZ 3709 (malamok), désarmé le 27.01.1968, dépecé à Tréfeuntec
- L’Yvonne DZ 3258 (dundee à vivier, comme le Douarneniste), désarmé en 1961, dépecé au fond de la baie de Douarnenez en 1962
- Louis et Renée DZ 3401 (malamok), dépecé en 1961 à Treiz Malaouen
- Mauritanie DZ 2465 (dundee à vivier), désarmé en 1923, dépecé en 1928 aux Plomarchs    
- Mont Blanc (dundee à vivier), dépecé fond de baie en 1953

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte   pêche marins port conserveries

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>