Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Scalaire et turritelle se ressemblent

Publié le par DL

Sur la plage de Tréguennec (Finistère), il arrive de trouver deux espèces de gastéropodes qui se ressemblent. Août 2021.

Celui-ci est une turritelle commune (Turritella communis).

Cette espèce se nourrit par filtration de l'eau de mer en absorbant les particules en suspension.

Celui-ci est une scalaire commune (Epitonium clathrus) dont les spires ont des côtes. Cette espèce prédatrice se nourrit d'anémones de mer.

On peut remarquer le spécimen en photo ci-dessus a lui-même été victime d'un prédateur: sa coquille présente une perforation caractéristique d'une prédation par la grande natice (Euspira catena).

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Turritella_communis

https://www.mer-littoral.org/14/epitonium-clathrus.php

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Mouettes et goéland au bain

Publié le par DL

Le ruisseau qui se déverse sur la plage de Mesperleuc à Plouhinec (Finistère) permet aux oiseaux de mer de prendre des bains d'eau douce. 

Les déplacements du sable de la plage forment parfois des bassins naturels où circule l'eau du ruisseau. Les mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus) qui s'y baignent en groupe et le goéland marin (Larus Marinus) nettoient ainsi leur plumage du sel qui le souille.

 

Liens:

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Les diaclases du granite à Kernod

Publié le par DL

Les rochers de l'estran, tout près du lieu-dit Kernod en Esquibien-Audierne (Finistère) présentent des réseaux de fissures plus ou moins larges. 

Cette roche est un granite, c'est-à-dire une "roche magmatique à structure grenue" (formée de grains). Le granite de Kernod est ce que les géologues appellent le "Leucogranite à muscovite et biotite de la pointe du Raz—Quimper" (le préfixe leuco signifie blanc. La muscovite et la biotite sont des silicates, c'est à dire, pour simplifier, des silices combinées à des oxydes métalliques: principalement aluminium et potassium pour la muscovite et potassium et magnésium pour la biotite).

Ce leucogranite constitue le soubassement de la partie Sud du Cap-Sizun et s'étend sous une partie du pays bigouden et jusqu'à Quimper. 

Encadré de jaune, le secteur de l'estran où ont été photographiés les rochers fissurés au Sud de Kernod. Carte géologique de la France au 1/50.000 du BRGM. Feuille de Pont-Croix. Détail. Source: geoportail.gouv.fr

Les fissures que l'on voit sur ces rochers sont des diaclases. Ce terme s'applique lorsqu'une roche se fend sans que les parties disjointes s'éloignent l'une de l'autre (alors que le terme faille s'applique lorsque les parties disjointes se déplacent l'une par rapport à l'autre).  

Le granite est le résultat du refroidissement lent, en profondeur, de grandes masses de magma mélangé à d'autres roches. Roche dure et résistante, le granite manque de souplesse. c'est pourquoi il se fissure lorsqu'il est soumis à certaines contraintes, contrairement à d'autres roches, plus "molles", qui se courbent ou se plient. 

Les diaclases peuvent se former lors du refroidissement du granite, les différents minéraux le composant (mica, feldspath et quartz) réagissant de manières différentes à ce refroidissement. Les diaclases se forment aussi sous l'effet de contraintes tectoniques, dues essentiellement aux mouvements des plaques de l'écorce terrestre. Mais les deux parois des diaclases restent en contact l'une avec l'autre.

Tant que le granite refroidi reste en profondeur, les diaclases n'évoluent pas. Mais par le soulèvement des terres ou l'érosion des couches superficielles, il peut se retrouver en surface ou proche de la surface et être soumis aux effets des agents climatiques (pluie, gel et dégel, vent ...) et biologiques (racines des plantes, des arbres, acide humique). Les diaclases se creusent alors par altération de la couche superficielle de leurs parois. Les débris de granite ainsi produits forment un sable (l'arène granitique) qui est progressivement évacué par l'écoulement des eaux

Si ce granite de l'estran de Kernod se trouve aujourd'hui à découvert, il n'en a pas toujours été ainsi. Pendant la préhistoire, lors des périodes froides, les calottes glacières des pôles retiennent l'eau des océans dont le niveau général diminue. Dans notre région, la mer se retire à 5 ou 10 kilomètres de la ligne de rivage actuelle et la baie d'Audierne est à sec (*).

L'estran au Sud de Kernod se trouve alors sous une couche de sédiments dus à l'érosion continentale, couche dans laquelle croît la végétation qui produit de l'humus. C'est vraisemblablement de ces époques que date l'essentiel de l'élargissement et du creusement de ces diaclases. Le retour de la mer lors des périodes interglaciaires évacue les couches de sédiments et d'humus et remet au jour les masses de granite de Kernod et ses diaclases.

Sur certains granites, ces phénomènes peuvent aboutir à la formations de chaos granitiques, dont le plus spectaculaire en Finistère est celui de Huelgoat.

Les phénomènes climatiques et la mer contribuent alors à l'accentuation du creusement des diaclases, mais dans une mesure moindre que lorsque le granite se trouve recouvert de sédiments et d'humus.

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Granite

https://fr.wikipedia.org/wiki/Muscovite

https://fr.wikipedia.org/wiki/Biotite

https://fr.wikipedia.org/wiki/Diaclase

Altération du granite

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chaos_(géologie)

Carte géologique de la France / Feuille de Pont-Croix - notice explicative

Publié dans Géologie

Partager cet article
Repost0

Grande mauve à Plouhinec

Publié le par DL

Au bord du sentier côtier proche de la plage de Gwendrez en Plouhinec (Finistère), des pieds de grande mauve (Malva Sylvrestris) nous offrent leurs fleurs délicates. Juin 2020.

Aussi appelée mauve sylvestre ou mauve des bois, c'est une plante bisannuelle (qui accomplit son cycle de vie en 2 ans) que l'on rencontre surtout le long des chemins, des clôtures et des vieux murs.

Lorsque les conditions climatiques sont favorables, certains spécimens peuvent dépasser 1,50m. 

Plante comestible, la grande mauve était jadis utilisée dans la pharmacopée traditionnelle pour ses propriétés adoucissantes et anti-inflammatoires. 

Des variétés ornementales ont été créées à partir de l'espèce sauvage.

Lien:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Mauve

Publié dans Flore littorale

Partager cet article
Repost0

Vestiges de tétraèdres à Combrit

Publié le par DL

Sur la plage du Treustel à Combrit (Finistère), la houle a dégagé des vestiges du "Mur de l'Atlantique" constitués de restes de tétraèdres qui étaient enfouis sous le sable, près des bâtiments du centre nautique. Décembre 2019/Janvier 2020.

Les tétraèdres étaient des obstacles de plage destinés à gêner la progression de chars dans le cas d'un débarquement. Comme leur nom l'indique, c'était des éléments composés de 4 triangles en béton armé dont l'un reposait sur le sable.

 Un tétraèdre intact sur la plage de Tréguennec.

Au sommet, une tige de fer supportait une mine. Après la guerre, les plages ont été débarrassées des obstacles de toutes sortes qui les recouvraient ("asperges de Rommel", "hérissons tchèques", "portes belges", etc.). 

Des tétraèdres sont demeurés stockés en haut de certaines plages (Trez Goarem en Esquibien et Tréguennec), certains sont restés en place et se sont enfoncés dans le sable (Plage de Tréogat (1)), d'autres ont été démolis sur place et leurs débris enfouis dans le sable. C'est visiblement le cas sur la plage de Combrit. Ils réapparaissent parfois à l'occasion de démaigrissements de la plage dus à des tempêtes.

Lors de la démolition des blockhaus de la plage de Kermor en 2010, des tétraèdres réapparus lors de grandes marées ont également été détruits.

Liens:

https://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/plbregion/combrit/plage-du-treustel-les-blockhaus-ont-vecu-04-11-2010-1104576.php

https://rennes.maville.com/actu/actudet_-Les-blockhaus-de-la-plage-du-Treustel-a-Combrit-en-train-d-etre-demolis_-1573975_actu.Htm

Partager cet article
Repost0