Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Souvenirs du Boehlen à Plouhinec

Publié le par DL

Sur les rochers qui bordent le Sud-Est de la plage de Kersiny en Plouhinec (Finistère), il subsiste des vestiges d'une marée noire.

Il s'agit très certainement de la marée noire causée par le naufrage du pétrolier Est-allemand le Boehlen, survenu le 14 octobre 1976.

Le Boehlen. Photo, source: http://www.histocom20.eu/node/4687

Chargé d'une cargaison de 9.500 tonnes de pétrole brut vénézuélien à destination du port de Rostock, le navire est pris dans une tempête au large de l'île de Sein. En fin d'après-midi, il signale une voie d'eau par radio et demande une assistance. Il sombre quelques minutes plus tard.

La cargaison s'écoule et souille tout d'abord les côtes de l'île de Sein, avant que le vent et la forte houle ne poussent les nappes de pétrole vers celles du Cap Sizun.

Les personnels ont évacué le navire, mais en raison des conditions de vent et de houle, des chaloupes se sont brisées contre la coque du navire et 25 des membres d'équipage sur 32 périssent.

Liens: 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Boehlen

http://iledesein-autrefois.xooit.fr/t239-article-journaux-naufrage-du-boelen-octobre-1976.htm

https://www.wrecksite.eu/wreck.aspx?14019

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte 

Partager cet article
Repost0

Pontes de natices.

Publié le par DL

D'étranges objets gisent par dizaines sur le sable de la plage de Sainte-Anne-la-Palud en Plonévez-Porzay (Finistère). Avril 2017.

Ce sont des espèces de "rubans" longs de 6 à 7 centimètres, larges de 4 à 5 centimètres, épais d'1 à 2 millimètres, qui, pour certains, ont plus ou moins la forme d'une collerette.

Ils ont la couleur du sable et un peu son aspect. Humides, ils sont relativement souples, mais secs, ils sont fragiles et deviennent cassant.

Sur certains, on distingue sur la face supérieure et sur la face inférieure comme des pores plus ou moins marqués.

Il s'agit de pontes de natices, ou natices porte-chaîne ou grandes natices (Euspira catena). C'est un coquillage gastéropode qui vit depuis la limite de l'estran jusqu'à 125 mètres de fond, c'est pourquoi il est assez rare de trouver le coquillage lui-même échoué sur cet estran.

Photo  Georges Jansoone sous licence Creative Commons

La grande natice, en pondant, agglomère ses œufs en bandes avec des grains de sable à l'aide d'un mucus.

C'est un animal prédateur qui perce la coquille d'autres gastéropodes ou de bivalves à l'aide de sa radula (langue râpeuse) et d'une sécrétion acide, avant d'en aspirer les chairs qu'elle a dissoutes à l'aide d'une enzyme digestive.

Liens:

https://doris.ffessm.fr/Especes/Euspira-catena-Natice-porte-chaine-1471/(rOffset)/1

https://wwz.ifremer.fr/lermpl/Archives/Rencontres-insolites/Natices

https://www.manger-la-mer.org/Natice-et-ponte

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Dauphin mort

Publié le par DL

Le corps d'un dauphin mort est échoué dans une crique entre les plages de Mesperleuc et de Gwendrez en Plouhinec (Finistère). Le 17 août 2019.

Photos prises depuis le sentier côtier.

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte   "mammifère marin"

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Microplastique

Publié le par DL

Sur la laisse de mer, on remarque facilement les gros objets en plastique: emballages, bouteilles, boîtes, jouets, caisses, etc. Nuisibles pour la flore et la faune marines, il est toutefois assez facile de les ramasser pour s'en débarrasser dans les "bacs à marées" disposés ici et là sur le littoral.

En mer, les particules de microplastique sont amenées par les cours d'eau, ou proviennent de la désagrégation d'objets plus gros sous les effets de la houle et du rayonnement solaire.  Plus insidieux parce que pratiquement invisible lorsqu'il est mêlé aux algues, le microplastique est une pollution d'autant plus difficile à éliminer qu'il est pratiquement impossible à ramasser. 

Particules de microplastique mêlées à des débris naturels (fragments de coquillages et d'algues) sur la laisse de mer de la plage de Lestrevet en Plomodiern (Finistère). Janvier 2018.

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte   pollution

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Fours à goémon en péril

Publié le par DL

A Plouhinec (Finistère), le recul de la falaise qui borde la plage de Gwendrez a provoqué le démantèlement d’un four à goémon.

Quelques pierres s’accrochent encore au rebord de la falaise. Les unes, de petit format, ayant sans doute servi de calage, ont été rougies par le feu (fléchées de rouge). Une autre (fléchée de vert), plus grande et de forme grossièrement rectangulaire, faisait probablement partie d'un des deux côtés du four. Ses 2/3 supérieurs, en contact avec le goémon en cours de combustion, sont noircis.

D’autres pierres sont déjà tombées, avec la terre dans laquelle le four était creusé, au pied de cette falaise, sur le cordon de galets qui la borde. Les plus grandes, également de forme grossièrement rectangulaire, portent aussi la trace de combustion du goémon. Les plus petites sont rougies par le feu.

Deux autres fours subsistent à quelques mères du bord de la falaise. La nature meuble et inconsistante du sol dans lequel ils sont creusés laisse présager pour eux une fin similaire à celui-ci dans des délais de quelques années, voire de quelques mois compte tenu de l'accélération du recul du trait de côte (élévation du niveau marin et augmentation de la force et de la fréquence des tempêtes).

En 2017, un inventaire des fours à goémon de Bretagne a été entrepris. Il est consultable en cliquant sur ce lien:

INVENTAIRE DES FOURS A GOEMON DE BRETAGNE.
 

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte 

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>