Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Filets de pêche échoués sur les côtes

Publié le par DL

Dans le Finistère, quand on parcourt l'estran, que ce soit sur les plages ou sur la côte rocheuse, on trouve beaucoup des déchets d'origine humaine. Parmi eux, de nombreux morceaux de filets de pêche plus ou moins gros.

Plouhinec, plage de Mesperleuc. Janvier 2018.

Plozévet, Prat Meur. Novembre 2017.

Tréguennec, plage de Kermabec. Janvier 2018.

 Tréguennec, plage de Kermabec. Février 2018.

Tréguennec, plage de Kermabec. Février 2019.

Plobannalec, plage de Lesconil. Février 2018.

Plovan, cordon de galets de Kergalan. Mars 2018.

Primelin, anse de Porz Tarz. Octobre 2018.

Tréguennec, plage de Kermabec. Décembre 2020.

Ces morceaux de filets, perdus ou délibérément abandonnés, constituent autant de pièges potentiels pour la faune marine, poissons et mammifères.

Liens: 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Filet_fantôme

https://hugueshardy.com/cordages-et-filets-echoues/

http://www.desperatehouseman.fr/2020/12/un-seau-fabrique-100-en-filets-de-peche.html

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Colonies de pourpres petites pierres

Publié le par DL

A marée basse, des colonies de "pourpres petites pierres" (Nucella lapillus) attendent le retour de la mer sur des rochers bordant la plage de Trezmalaouen en Kerlaz (Finistère). Mars 2021.

Ce n'est pas un hasard si on les trouve sur des grappes de petites moules: ce gastéropode, qui ressemble au bigorneau, est un prédateur qui se nourrit notamment de ces coquillages bivalves en les perforant, en injectant des sucs digestifs qu'il n'a plus qu'à aspirer à l'aide d'une trompe.

Sur cette autre photo, des "pourpres petites pierres" se trouvent à proximité de berniques et de balanes, autres proies.

La "pourpre petite pierre" est aussi appelée bigorneau blanc, et on comprend pourquoi, bien que, selon les proies dont elle se nourrit, sa coquille peut présenter des colorations allant jusqu'au brun, voire même des bandes d'autres couleurs.

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nucella_lapillus

https://doris.ffessm.fr/Especes/Nucella-lapillus-Pourpre-petite-pierre-1359

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Eboulement de falaise à la Baie des Trépassés

Publié le par DL

La falaise qui borde l'extrémité Nord de la Baie des Trépassés en Cléden-Cap-Sizun (Finistère) est en constante évolution. Une partie s'est récemment éboulée. Février 2022.

Toute la partie la partie Nord du Cap Sizun est principalement constituée d'une alternance de deux sortes de roches: la Trondhjémite de Douarnenez et tonalites subordonnées (de couleur brune sur la carte géologique qui suit), et le Micaschiste à deux micas et quartzites micacés (de couleur gris-bleu sur la carte).

Carte géologique de la France à 1/50.000. Feuille Pointe du Raz. Edition 1985. BRGM. Source: geoportail.gouv.fr 

Sur ce détail de la carte précédente, la localisation de l'éboulement de falaise est marquée d'une croix jaune. Même références que ci-dessus.

La portion de falaise qui s'est effondrée est donc composée de Trondhjémite de Douarnenez, roche formée par refroidissement lent du magma (âgée de 472 ± 25 Ma). La Trondhjémite de Douarnenez s'est introduite dans les failles d'un massif de Micaschiste à deux micas pré-existant, qui est une roche métamorphique datant du Briovérien supérieur (-590 Ma à -540 Ma).

A cette heure, cet événement que le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) qualifie de "chute de blocs / éboulement" n'est pas encore répertorié sur son site géorisque.gouv.fr (1)

Lien:

Erosion des côtes

 

Publié dans Géologie

Partager cet article
Repost0

Lichens maritimes à Plouhinec

Publié le par DL

Sur les anciens murets de pierre qui bordent le sentier côtier entre les plages de Mesperleuc et de Gwendrez en Plouhinec (Finistère) s'épanouissent plusieurs espèces de lichens maritimes. Janvier 2022.

Associations entre un champignon et une algue (pour 85% des espèces), ou entre un champignon et une cyanobactérie (pour 10% des espèces), ou encore entre un champignon, une algue et une cyanobactérie, les lichens ont colonisé une multitude de milieux, dont le littoral atlantique, où ils se sont adaptés aux conditions climatiques parfois hostiles et aux embruns.

Le bloc rocheux en photo ci-dessus sert de support à plusieurs espèces de lichens. 

Les identifications proposées ci-après le sont sous toute réserve.

Sur la photo qui précède, le lichen de couleur jaune-orangée est vraisemblablement de l'espèce Xanthoria parietina dont il existe différentes formes associées à certains supports.

Sur la photo ci-dessus, le lichen en forme de buisson gris-verdâtre, bien qu'il ressemble beaucoup à l'espèce Ramalina calicaris qui pousse généralement sur des arbres, est vraisemblablement de l'espèce Ramalina siliquosa, très commune sur les rochers acides en bord de mer.

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lichen

http://www.lichensmaritimes.org/

Xanthoria parietina

Ramalina siliquosa

 

Publié dans Flore littorale

Partager cet article
Repost0

Echouement d'une nurserie d'œufs de raies.

Publié le par DL

A l'extrémité de la plage de Trezmalaouen en Kerlaz (Finistère), à côté de Beg ar Garreg, les récents coups de vent ont poussé des paquets d'algues sur le sable. Janvier 2022

Et parmi ces algues, un quantité inhabituelle de capsules d'œufs de raie(s). 

Pour un béotien tel que moi, il est bien difficile de déterminer quelle espèce de raie a pondu des capsules. 

Qu'elles se trouvent ainsi concentrées laisse penser qu'elle ont été pondues au même endroit, peut-être dans un banc d'algues pour être à l'abri des prédateurs, et peut-être même par un nombre limité de raies dont certaines espèces peuvent  pondre jusqu'à une centaine de capsules ... comme une nurserie, en quelque sorte.

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>