Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

laisses de mer

Une mouette tridactyle baguée à la baie des Trépassés

Publié le par DL

Sur la plage de la baie des Trépassés en Plogoff (Finistère), gît le corps d'une mouette tridactyle (Rissa tridactyla) . Février 2021.

A priori, compte tenu de son aspect général, j'avais cru qu'il s'agissait d'un goéland argenté (Larus argentatus), espèce très fréquente dans le Finistère, mais la couleur de ses pattes me laissait perplexe. 

Contrairement à la plupart des mouettes et des goélands, la mouette tridactyle est une espèce pélagique, c'est-à-dire qu'elle vit au large et ne regagne le littoral que pour la reproduction, entre janvier et avril. Elle tient son nom du fait que ses pattes n'ont que 3 doigts alors que les autres espèces, mouettes et goélands, en ont 4. Pour en savoir plus sur cette espèce, utilisez les liens qui figurent en fin de cet article.

Si la découverte d'un oiseau marin mort sur la laisse de mer est fréquente, ce qui l'est moins, c'est d'en trouver un qui soit triplement bagué aux deux pattes.

Le baguage des oiseaux permet la reconnaissance des individus et l'étude de l'espèce: répartition, déplacements, comptage, habitudes, etc. 

Le baguage est codifié et constitue une sorte de carte d'identité de l'individu.

Malheureusement, je n'ai pas eu le réflexe de relever le code gravé sur la bague métallique. Toutefois, grâce à l'obligeance de Jean-Yves Monnat et Emmanuelle Cam (voir les liens en fin d'article),  j'ai obtenu l'identité et le curriculum vitae de ce spécimen, bagué en 2015 par Paul Acker (1). 

Voici ce que m'ont communiqué Jean-Yves Monnat et Emmanuelle Cam. Un grand merci à eux.
 

«Cette mouette a été baptisée RO-OVN (Paris FX24385) selon la couleur et la position des bagues sur ses pattes. RO pour Rouge et Orange, les couleurs des bagues sur sa patte gauche; OVN pour Orange, Vert et Noir les couleurs des bagues sur sa patte droite; et Paris FX24385 pour le numéro sur la bague métallique.
 

RO-OVN (Paris FX24385) est né début juin 2015 à la pointe du Raz, dans une falaise marquée « O » sur le plan joint.

Elle a réussi son élevage et s'est envolée correctement. Nous ne l'avons plus revue avant mai 2017. Cette année-là, nous l'avons observée à deux reprises dans sa falaise natale.

L'année suivante, nous l'avons notée à 23 reprises, d'avril au 8 août, systématiquement dans sa falaise natale sauf une fois dans la colonie de la pointe du Van. Nous avons pu préciser que c'était un mâle.

En 2019, elle est arrivée dès le 1er mars et s'est reproduite pour la première fois, toujours dans sa falaise natale, à une petite dizaine de mètres de son nid de naissance, mais a échoué au stade des œufs.
 
En 2020, arrivée dès le 20 janvier, elle s'est à nouveau reproduite, sur le nid adjacent de celui de l'année précédente, mais a cette fois réussi à élever deux poussins jusqu'à l'envol.

 

En 2021, elle a été vue dès le 25 janvier sur son site de 2020, dernière observation en vie. Le 5 février, tu la retrouvais morte sur la laisse de mer de la baie. Sa partenaire de 2020 est arrivée un peu plus tard (12 février) et a été revue une fois depuis.»
 
RO-OVN (Paris FX24385), revenue sans doute fin janvier sur la pointe du Raz pour rejoindre sa partenaire, a donc été retrouvée morte tout près de son site de naissance et de reproduction.

VIDÉO: Jean-Yves Monnat, Emmanuelle Cam et les "bagueurs" en opération sur les falaises de la Pointe du Raz dans l'émission LITTORAL de France3 Bretagne le 22 mai 2016. Cliquez sur cette photo:

 Autres liens (cliquer sur ces titres):

La mouette tridactyle sur Wikipédia

La mouette tridactyle sur oiseaux.net

Jean-Yves Monnat

Emmanuelle Cam

Histoire du baguage des mouettes tridactyles du Cap Sizun par Emmanuelle Cam

Le Cap-Sizun de Jean-Yves Monnat

 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Echouage exotique: une bouteille d'eau Nongfu Spring

Publié le par DL

Sur le cordon de galets de la Palud Trébannec en Plovan (Finistère), git une bouteille d'eau de la marque Nongfu Spring. Février 2020.

Nongfu Spring est une entreprise chinoise d'eau en bouteille et de boissons, dont le siège est à Hangzhou, province du Zhejiang, et qui a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de plus de 3 milliards de dollars américains. Première entreprise du secteur des eaux en bouteille en Chine, elle est entrée à la bourse de Hong Kong en septembre 2020, faisant brièvement de Zhong Shanshan, son fondateur et actionnaire majoritaire, l'homme le plus riche de Chine. 

La Chine étant limitée en ressources aquatiques, l'entreprise a créé une usine d'embouteillage d'eau de source en Nouvelle Zélande malgré l'opposition d'associations de protection de l'environnement et de certains politiques.

Comment cette bouteille est-elle arrivée sur nos côtes ? Il est peu probable qu'elle ait dérivé depuis celles de Chine. Elle provient plus certainement d'un cargo qui a transité en Atlantique ou dans la Manche à destination d'un port européen.

Liens:

https://www.nongfuspring.com/

https://en.wikipedia.org/wiki/Nongfu_Spring

https://www.chinaskinny.com/blog/nongfu-spring-china-case-study/

https://www.rnz.co.nz/news/political/368205/government-will-no-longer-put-nz-freshwater-up-for-sale-says-ardern

 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Des anatifes sur un flotteur

Publié le par DL

Sur la grève de Lennach, en Esquibien-Audierne (Finistère), un flotteur en polystyrène s'est échoué, porteur d'anatifes (Lepas anatifera). Août 2019.

En fait, c'est sur le cordage resté attaché au flotteur que se sont fixés ces crustacés. On peut remarquer que leur pédoncule est très court.

Liens:

Le genre Lepas chez Wikipedia

Lepas anatifera chez Wikipedia

L'anatife commun chez doris.ffessm.fr

Lespas anatifera chez souslesmers.free.fr

 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Algue Cystoseire sur la plage de Tréguennec

Publié le par DL

Un paquet d'algue brune est échoué sur la plage de Tréguennec (Finistère). Août 2018.

C'est une algue du genre Cystoseira (de cysto = vessie, et seira = chaîne) qui comprend des dizaines d'espèces. En effet, leurs frondes (organes jouant le rôle de feuilles chez les algues) portent de petites vésicules remplies d'air qui assurent leur flottaison.

Celle-ci est probablement de l'espèce Cystoseira baccata (baccata = baie), aussi appelée cystoseire à baies, à collier de perles ou à chapelet. Toutefois, en 2019, cette espèce a été déplacée du genre Cystoseira au genre Treptacantha

Cette espèce aurait des propriétés pharmaceutiques intéressantes.

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cystoseira

Cystoseira baccata chez Wikipedia.org

Cystoseira baccata chez souslesmers.free.fr

Cystoseira baccata chez inpn.mnhn.fr

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Une grande natice victime de cannibalisme.

Publié le par DL

Sur le sable de la plage de Tréguennec (Finistère), gît une grande natice, ou natice porte-chaîne (Euspira catena). Août 2019.

Celle-ci comporte encore l'opercule mobile qui ferme l'entrée de la coquille et protège le mollusque des prédateurs. Il est assez rare de trouver des spécimens complets sur une plage parce qu'habituellement, ce sont plutôt des coquilles vides de grandes natices mortes que l'on trouve échouées sur le sable.

En fait, bien qu'il comporte encore son opercule, ce spécimen est bien mort, et l'examen de sa coquille nous éclaire à la fois sur la cause de sa mort et sur son auteur. En effet, cette coquille porte des perforations qui sont en quelque sorte la signature du prédateur qui a tué cette natice: une autre natice !

La grande natice est un prédateur qui se nourrit d'autres coquillages, bivalves ou gastéropodes. Elle immobilise sa proie avec son pied et perce la coquille avec sa langue (radula) et une sécrétion acide avant d'injecter des enzymes digestives et d'aspirer le corps prédigéré de sa victime. Sur cette plage ou celle de Tréogat, on trouve fréquemment des coquilles de mactres corallines présentant de telles perforation (voir ceci).

Ce spécimen a donc sans doute été victime d'une congénère. Si sa coquille présente 4 perforations, c'est certainement parce que, le mollusque une fois tué et digéré, d'autres natices ont cru pouvoir s'attaquer à ce congénère immobile et l'ont percé à leur tour.

Lien:

https://doris.ffessm.fr/Especes/Euspira-catena-Natice-porte-chaine-1471

 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>