Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

laisses de mer

Anatifes et bouée de casier

Publié le par DL

Une bouée de casier à homard vient de s'échouer sur la plage de Tréguennec (Finistère). Une colonie d'anatifes (Lepas anatifera) s'y est fixée, apparemment sur le cordage. Août 2019.

L'échouage est tout récent et les anatifes sont encore vivants. Dans la vidéo qui suit, on les voit mouvoir leurs cirres, appendices qui leur permettent de capter le plancton dont ils se nourrissent. Rappelons qu'en dépit de leurs plaques calcaires qui les font ressembler à des mollusques bivalves, les anatifes sont des crustacés.

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Câble ou grelin ?

Publié le par DL

Sur une plage de galets entre Kersiny et Mesperleuc en Plouhinec (Finistère), la mer a déposé un amas de cordage. Janvier 2020.

A distance, on ne se rend pas compte de la taille de ce cordage.

Vu de plus près, on ne réalise pas davantage. Il faut qu'une curieuse s'approche pour nous donner une idée de l'échelle.

C'est véritablement un gros cordage. Les termes de marine servant à désigner les différents types de cordages sont très nombreux: amarres, drisses, écoutes, haubans, bouts, aussières, etc. (Mais surtout pas corde !).

Compte tenu du diamètre estimé de celui-ci, il semble que l'on peut hésiter entre deux termes: câble ou grelin. Ce sont des cordages composés (fabriqués à partir de cordages simples) qui servent au remorquage ou à l'amarrage des navires. Le grelin a une circonférence de 16 à 32 centimètres et le câble une circonférence de 32 à 64 centimètres.

Lien:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cordage_(bateau)

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Un rat mort sur la plage

Publié le par DL

Sur la laisse de mer de la plage de Kermor en Combrit (Finistère), gît ce qui semble être le corps d'un rat. Décembre 2020.

Il s'agit vraisemblablement d'un rat brun ou surmulot (Rattus norvegicus). Il a perdu une grande partie de son pelage sans doute en raison d'un séjour prolongé du corps dans l'eau de mer où il a pu être transporté par l'Odet ou la rivière de Pont l'Abbé. 

Lien:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rattus_norvegicus

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Coquilles de crépidules à Combrit

Publié le par DL

Sur la plage de Kermor en Combrit (Finistère), on trouve parfois des coquilles de crépidules (Crepidula fornicata). Août 2019.

C'est un mollusque gastéropode, un peu comme un escargot dont la coquille ne s'enroule pas sur elle-même. Aussi appelée berlingot de mer ou pantoufle de mer, elle est originaire d'Amérique du Nord d'où elle a été importée en Angleterre au 19° siècle avec des huîtres, et elle est maintenant considérée comme une espèces invasive.

Cette espèce est exceptionnelle à plus d'un titre. Alors que la plupart des autres gastéropodes se nourrissent en broutant des algues ou en s'attaquant à d'autres coquillages (grande natice), la crépidule filtre le plancton. C'est une espèce grégaire dont les individus vivent collés sur un congénère et forment des chaînes de cinq, six, sept spécimens. Ses individus changent de sexe avec le temps. Ces particularités la rendent prolifique et la mettent en concurrence avec d'autres espèces, notamment élevées, comme les huitres et les moules, qui peuvent finir par disparaître localement si on n'y remédie pas. Son expansion, tout d'abord favorisée par certaines activités humaines (chalutage, par exemple), est maintenant en régression pour des raisons mal élucidées.

D'abord méprisée, elle est maintenant appréciée au plan gastronomique et sa coquille broyée pourrait être employée comme amendement agricole.

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Crepidula_fornicata

https://wwz.ifremer.fr/Espace-Presse/Dossiers-thematiques/La-crepidule-se-cherche-une-nouvelle-image

https://doris.ffessm.fr/Especes/Crepidula-fornicata-Crepidule-1376

Des recettes de crépidules

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Restes d'un dauphin mort sur la plage de Tréguennec.

Publié le par DL

Les restes d'un dauphin mort gisent sur le sable de la plage de Tréguennec (Finistère). Mars 2017.

Il ne reste pratiquement plus que son squelette. Les nettoyeurs charognards ont accompli leur office: tout autour, on voit encore sur le sable les empreintes des goélands opportunistes qui sont venus s'en repaître.

 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>