Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

laisses de mer

Huîtres: empreinte en creux de leur support.

Publié le par DL

Sur la grande plage de l'Ile-Tudy (Finistère), la mer a rejeté des coquilles d'huîtres mortes. Octobre 2019.

Ce sont des huîtres creuses (Magallana gigas) qui vivaient à l'état sauvage, collées sur les bancs de roches que chaque marée couvre et découvre.

Une fois mortes, la houle les a arrachées à leur support et on peut voir l'empreinte en creux de celui-ci sur la valve inférieure (ou valve gauche) par laquelle elles étaient collées à la roche.

Liens: 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Huître

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sessilité(écologie)

 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Différentes espèces de méduses sur la plage de Tréguennec

Publié le par DL

En se retirant, la mer a déposé les restes plus ou moins complets de plusieurs espèces de méduses sur le sable de cette plage de Tréguennec (Finistère). Mai 2017.

Méduses de Lamarck (Cyanea lamarcki)

 

Rizhostome (Rizhostoma octopus) ou poumon de mer ou méduse chou-fleur.

Méduse translucide, peut-être Aurélia aurita:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien: https://fr.wikipedia.org/wiki/Méduse_(animal)

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Echouage exotique: un pot à appâts pour les crabes

Publié le par DL

Une marée à fort coefficient associée à un gros coup de vent a poussé cet objet par dessus le cordon de galets de la plage de Kergalan en Plovan (Finistère). Février 2020.

Sous son apparence banale, ce simple objet de matière plastique est un grand voyageur.

En effet, c'est un pot à appâts pour les crabes (crab bait jar en anglais) utilisé par les pêcheurs de crustacés aux Etats Unis. Ils la placent dans leurs casiers et l'odeur des appâts enfermés à l'intérieur attire les crabes.

Un pot à appâts (crab bait jar) en situation à Half Moon Bay (Californie). Source:  http://www.thehappytalent.com/blog/how-to-catch-dungeness-crabs-a-step-by-step-guide#

Celui trouvé sur la plage de Plovan a donc sans doute traversé l'Atlantique depuis la côte Est des Etats Unis, porté par le Gulf Stream. Il a transporté deux anatifes, sans doute des anatifes nonnettes (Lepas ou Anatifa anserifera).

Liens: 

https://www.fishermanswarehouse.com/product/pucci-crab-bait-jar

http://www.theoutdoorline.com/blog/post/2012/07/16/scent-the-key-to-successful-crabbing.aspx

https://coastsidefishingclub.com/grey-beard-articles/crabbing-guide/

https://doris.ffessm.fr/Especes/Lepas-Anatifa-anserifera-Anatife-nonnette-3763

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Des zostères sur la plage de Kermor

Publié le par DL

Pour une fois, ce ne sont pas des algues que la marée a déposé sur la plage de Kermor en Combrit (Finistère). Octobre 2018.

On dirait des herbes, et cela fait penser aux posidonies de Méditerranée.

Mais ce ne sont pas des posidonies. Il s'agit de zostères marines (Zostera marina). Comme les posidonies, les zostères sont des plantes à fleurs aquatiques qui poussent sur des fonds sableux ou vaseux jusqu'à 11 mètres de profondeur. Comme les posidonies, elles forment des herbiers qui servent d'abri à la faune marine et participent à l'oxygénation de l'océan. 

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Zostère_marine

https://wwz.ifremer.fr/natura2000/content/download/27291/380872/file/Natura_NOT_0025_fiche_synthese_Herbiers_V1r0.pdf

http://www.parc-marin-iroise.fr/Richesses-naturelles/Cotes-de-Crozon/Les-herbiers-de-zostere

https://doris.ffessm.fr/Especes/Zostera-marina-Zostere-marine-695/(rOffset)/1

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Des pouces-pieds sur la plage de Tréguennec

Publié le par DL

Un "bouquet" de pouces-pieds (Pollicipes pollicipes) est échoué sur la plage de Tréguennec (Finistère). Octobre 2019.

Si le fait peut paraître banal, il ne l'est pas vraiment. 

En effet, selon Wikipédia, «Le pouce-pied a des exigences écologiques contraignantes qui réduisent en nombre et en étendue les sites où il peut se développer. Il s’agit toujours de côtes rocheuses fortement battues par la mer et particulièrement celles dont le substrat est schisteux». Or, la géologie de cette partie de la baie d'Audierne ne comporte pas de zone de ce type.

Ce curieux animal, souvent confondu avec l'anatife commun (Lepas ou Anatifa anatifera qui ne vit que sur des objets flottants; voir un autre article ici), est, comme ce dernier, un crustacé, bien que les plaques qui protègent sa "tête" soient seulement en calcaire et non pas principalement chitineuses somme les crabes et les langoustes.

Le pouce-pied est relativement rare en raison de sa croissance très lente et de son biotope géographiquement limité.

Comestible et particulièrement apprécié en Espagne et au Portugal, où la ressource est presque épuisée, sa pêche est strictement réglementée en France et très limitée en quantité. Son braconnage n'est pas rare, mais il est sévèrement réprimé (amende, confiscation du véhicule et du matériel de plongée).

Liens:

https://doris.ffessm.fr/Especes/Pollicipes-pollicipes-Pouce-pied-ou-pousse-pied-533

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pouce-pied

https://doris.ffessm.fr/Especes/Lepas-Anatifa-anatifera-Anatife-commun-236

https://www.letelegramme.fr/local/finistere-sud/quimper/ville/pouce-pied-une-pecherie-confidentielle-01-11-2011-1484933.php

http://doc.terramaris.fr/CRPMEM/Cartes/CARTE_017_poucepied_2013.pdf

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>