Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

laisses de mer

Un congre à la Baie des Trépassés.

Publié le par DL

Un congre (Conger conger) mort a été déposé par la marée sur l'estran de la Baie des Trépassés en Plogoff (Finistère). Novembre 2019.

Ce spécimen est long d'environ un mètre. Jadis, il s'en faisait une pêche abondante dans le Cap Sizun, et en particulier dans le Raz de Sein. Les congres étaient séchés et exportés jusqu'à l'étranger.

Cette pêche pouvait être dangereuse.

Hyacinthe Le Carguet. La morue du Raz de Fontenoy dans le bulletin de la Société Archéologique du Finistère de 1910.

Liens:

Article de H. Le Carguet dans le bulletin de la Société Archéologique du Finistère

https://fr.wikipedia.org/wiki/Congre_commun

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Une méduse piégée dans l'anse de Kervijen.

Publié le par DL

Une méduse s'est trouvée piégée dans un trou d'eau dans l'anse de Kervijen en Plomodiern ( Finistère). Mai 2018.

Il s'agit d'une Rhizostome atlantique (Rhizostoma octopus), aussi appelée poumon de mer ou méduse chou-fleur. Ce serait la variété atlantique de Rhizostoma pulmo, présente en Méditerranée. 

Elle se nourrit de plancton et n'est pas urticante, mais peut néanmoins provoquer des démangeaisons, des rougeurs chez certaines personnes. Son seul prédateur est la tortue marine.

Ce spécimen, sans doute poussé à marée haute par les vagues jusqu'au pied des rochers qui bordent la plage de Kervijen, s'est trouvée piégée dans ce trou d'eau lorsque la mer est redescendue. 

Les mouvements natatoires que l'on peut voir sur cette vidéo attestent qu'elle est encore vivante.

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Tellines sur la plage de Kergalan

Publié le par DL

Quelques spécimens de tellines sur la plage de Kergalan en Plovan (Finistère). Septembre 2019.

Le nom commun tellines est employé ici comme étant celui qui dénomme généralement les coquillages bivalves qui ont cet aspect. C'est notamment sous ce nom que sont désignés les coquillages pêchés sur les plages du pays bigouden en vue de leur commercialisation.

En fait, il s'agit de coquillages du genre donax: donace des canards (Donax vitatus) ou flion tronqué (Donax trunculus), assez difficiles à distinguer les uns des autres. Toutefois, certains de ces spécimens sont sans conteste des donaces des canards que l'on reconnaît à leurs lignes rayonnantes partant du sommet vers le bord ventral.

Cette valve présente une perforation due à la prédation par une grande natice.

Liens:

Telline-papillon

Donace des canards

Flion tronqué

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Ce qui reste d'une coque de bateau à Mesperleuc.

Publié le par DL

Cette épave est restée longtemps sur la plage de Mesperleuc en Plouhinec (Finistère), plus ou moins coincée sous des rochers, apparaissant et disparaissant au gré des déplacements des masses de sable provoqués par la houle. Octobre 2018.

C'est vraisemblablement ce qui restait d'une coque de bateau, peut-être un dériveur.

Elle est en matériau composite. On distingue plusieurs couches.

Elle a fini par disparaître, peut-être évacuée par le personnel communal.

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Algues vertes à Trezmalaouen

Publié le par DL

Par cette belle journée de septembre 2020, la mer étale un tapis d'algues vertes sur la plage de Trezmalaouen en Kerlaz (Finistère).

On connaît maintenant le danger que représente ce phénomène, mais à ce moment, les algues sont encore fraîches et la couche n'en est pas très épaisse. Elle n'est donc pas dangereuse.

On sait ce qui provoque ces marées vertes: l'afflux en mer d'engrais azotés provenant de l'agriculture et apportés par les rivières et les ruisseaux, conjugué à des températures élevées et une luminosité intense. 

Sur la plage de Trezmalaouen, ce sont deux ruisseaux qui transportent cet azote.

Les ruisseaux qui s'écoulent sur la plage de Trezmalaouen. Photo aérienne IGN. Source: geoportail.gouv.fr

Le plus important, dourig ar Briant, qui marque la délimitation entre les communes de Kerlaz et de Plonévez-Porzay, prend sa source près du village du Mez en Locronan, et est aussi appelé, selon les endroits, dourig ar Sklaerded (la Clarté) et  dourig ar Fransiou.

Un autre ruisseau s'écoule sur la plage de Trezmalaouen, ar Riolenn, qui prend sa source à la fontaine Saint-Germain (feunteun Sant-Jermen) au nord du bourg de Kerlaz.

Dourig et riolenn se traduisent tous deux par ruisseau.

Au bout de quelques jours, la couche superficielle de ces algues sèche et blanchit, comme ce fut le cas en septembre 2019.

Mais la couche inférieure entre en putréfaction et dégage un gaz toxique et mortel, le sulfure d'hydrogène.

C'est cette toxicité et ce danger qui obligent parfois à interdire l'accès à cette plage et à faire enlever les algues. 

Liens:

Algues vertes à Trezmalaouen: Le Télégramme août 2020

Algues vertes à Trezmalaouen: Ouest France mai 2017

Algues vertes à Trezmalaouen en 2013

Algues vertes à Trezmalaouen en 2010

Algues vertes: les 8 baies bretonnes à la loupe.

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>