Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

faune littorale

Etoiles filantes sur la Lieue de grève de Saint-Nic-Pentrez

Publié le par DL

Sur le sable de la plage de Saint-Nic-Pentrez (aussi appelée "la lieue de grève"), dans le Finistère, la mer, en se retirant, a abandonné une multitude de petites étoiles de mer (Asterias rubens). Octobre 2018.

Ici, la chaussure donne l'échelle.

Visiblement, ce sont des juvéniles.

Maintenues hors de l'eau trop longtemps, ces étoiles de mer seraient mortes par asphyxie (elles "respirent" en absorbant l'oxygène de l'eau par des branchies cutanées). Nous les avons donc ramassées et déposées dans un trou d'eau à l'extrémité de la plage de Saint-Nic-Pentrez.

Aussitôt, comme on peut le voir sur la vidéo qui suit, certaines d'entre elles ont commencé à se déplacer sur le sable à l'aide des podia situées sur leur face ventrale (d'où le titre "étoiles filantes"), pour finir par s'enfouir dans le sable.

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Hirondelles de rivage dans le Pays bigouden

Publié le par DL

Quelque part dans le Pays bigouden (Finistère), le balai nerveux et bruyant d'hirondelles en chasse au dessus d'une dune herbeuse, côté terre, attire mon attention. Juin 2020.

(La localisation de ce site n'est pas plus précisément indiquée parce que le vandalisme est une cause non négligeable de destruction des nids et des petits)

Ce sont des hirondelles de rivage (Riparia riparia).

L'autre côté de la dune, face à l'océan, est en fait une falaise abrupte de quelques mètres de hauteur, dont le pied est attaqué par la mer lors des grandes marées. C'est une dune artificielle créée par l'homme, faite de remblais de différentes natures entassés là, et, dans la partie supérieure, une couche de sable très fin s'intercale entre deux couches plus denses.  C'est dans cette couche de sable que les hirondelles de rivage ont creusé leurs nids.

Le nid proprement dit se trouve au fond d'une sorte de tunnel creusé dans le sable, et qui peut atteindre un mètre de longueur. Un nid peut être utilisé plusieurs années de suite. Mais compte tenu de la relative fragilité du substrat, il est fréquent qu'il disparaisse avec lui sous l'effet des éléments. 

Les hirondelles de rivage, oiseaux migrateurs hibernant dans le Sud et l'Est de l'Afrique, vivent l'été en colonies plus ou moins nombreuses sur nos rivages. La femelle pond en moyenne 4 ou 5 œufs. Le petits sont nourris avec des moucherons ou des insectes capturés en vol par les parents.

La localisation de ce site de nidification est idéale: présence d'une falaise comportant une couche de sable fin: nombreux insectes volants attirés par la végétation de la dune; occasionnellement, mouches grouillant sur des algues en putréfaction; proximité d'un étang et d'une roselière derrière le cordon dunaire.

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Escargots des dunes

Publié le par DL

Le long du sentier côtier, à Roz Lezarouan en Plouhinec (Finistère), des grappes d'escargots sont collées sur les tiges de végétaux. Septembre 2019.

Il s'agit d'escargots de l'espèce Theba pisana ou escargots des dunes. Ils se réfugient en hauteur (plantes, piquets, ganivelles ...) quand le sol est trop chaud.

On les trouve de préférence sur des dunes de sable coquillier, le calcaire étant nécessaire à l'élaboration de leur coquille. 

Lien:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Theba_pisana

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Procris de l'oseille à Plogoff

Publié le par DL

Un joli papillon bleu surpris en train de butiner dans la lande au-dessus de Porzan en Plogoff (Finistère). Mai 2019

C'est un Procris de l'oseille (Adscita statices), aussi appelé Turquoise ou Turquoise de la sarcille. Son nom commun, Procris de l'oseille, vient de ce que sa chenille se nourrit préférentiellement de plantes du genre Rumex (oseille), et en particulier de l'oseille commune.

Lien:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Adscita_statices

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Un phoque au repos à Kersiny

Publié le par DL

Un phoque gris (Halichœrus grypus), probablement assez jeune, se repose sur des rochers à l'extrémité Est de la plage de Kersiny en Plouhinec (Finistère). Janvier 2020.

Pas effrayé par notre présence silencieuse et immobile en haut de la petite falaise qui le surplombe, il nous observe comme nous l'observons. Sans l'arrivée intempestive et bruyante d'un maître promenant son chien, l'animal serait probablement resté sur place assez longtemps. Il a préféré prendre la fuite au risque d'être projeté contre les rochers par la forte houle et blessé.

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>