Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

faune littorale

Des cygnes sur l'étang de Kergalan

Publié le par DL

Sur l'étang de Kergalan qui forme limite entre les communes de Plovan et de Tréogat (Finistère), des cygnes tuberculés (cygnus olor) ont élu domicile. Novembre 2019, décembre 2020.

A gauche, un couple de cygnes tuberculés et à droite un juvénile qu'on reconnaît à son bec encore entièrement gris et à quelques plumes pas encore blanches.

Les cygnes de l'étang de Kergalan ne sont pas migrateurs, contrairement à leurs congénères des contrées plus au Nord ou à l'Est dont les plans d'eau qui leur servent de refuge gèlent.

Les couples, généralement unis pour la vie, se reproduisent sur place et nichent dans la roselière qui borde l'étang.

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Éponge à ventouses à la Pointe de Tréfeuntec

Publié le par DL

Près de la pointe de Tréfeuntec en Plonévez-Porzay (Finistère), une tache d'un jaune orangé éclatant tranche sur le gris des rochers de l'estran. Octobre 2021.

C'est une large plaque étroitement collée au rocher qui la supporte.

C'est une clione jaune ou éponge à ventouses (Cliona celata) qui, en dépit de son apparence, fait partie du règne animal. C'est la plus grande espèce d'éponge que l'on peut rencontrer en France: elle peut atteindre une taille de 70 centimètres.

Cette espèce se rencontre sous 3 formes différentes. La forme alpha est pratiquement invisible parce qu'elle vit dans des galeries qu'elle creuse dans des supports calcaires, roches ou coquillages. La forme bêta, encroûtante, fore et érode la roche calcaire sur laquelle elle repose. Le spécimen présenté ici est de la forme gamma, la plus fréquente en Atlantique, et qui se développe sur des roches dures.

Elle se nourrit en filtrant le plancton dans l'eau de mer qu'elle aspire par des ostioles (les "creux" que l'on voit sur la photo ci-dessus et qui font penser à des ventouses qui lui ont valu son nom commun). L'eau filtrée est rejetée par des oscules, que l'on ne voit pas sur cette photo parce qu'elles sont rétractées lorsque l'éponge n'est pas dans l'eau.

Détail de la photo précédente.

Au toucher, cette éponge est souple et ferme.

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Des groseilles de mer à Trezmalaouen

Publié le par DL

La mer dépose des quantités de petits bulbes transparents et gélatineux sur le sable de la plage de Trezmalaouen en Kerlaz (Finistère). Juillet 2021.

Ce sont des groseilles de mer (Pleurobrachia pileus), petits animaux carnivores dotés de longs tentacules rétractiles leur servant à capturer des proies (tentacules invisibles sur ces photos).

Leur prolifération, particulièrement remarquée au cours de cet été 2021, est favorisée par celle de certaines algues (bloom phytoplanctonique ou efflorescence algale). 

Si cette espèce n'est ni irritante, ni allergène pour l'homme, sa prolifération peut colmater les filets de pêche ou des grilles de filtration.

Pour en savoir plus:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pleurobrachia_pileus

https://doris.ffessm.fr/Especes/Pleurobrachia-pileus-Groseille-de-mer-23

https://www.letelegramme.fr/soir/c-est-quoi-ces-groseilles-de-mer-qui-s-echouent-sur-nos-plages-20-07-2021-12794270.php

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Pontes de pourpres à Tréfeuntec

Publié le par DL

De pontes de pourpres (Nucella lapillus) sont à l'abri, collées sous des rochers de la plage de Tréfeuntec en Plonévez-Porzay (Finistère). Septembre 2018.

Au centre de cette photo, on voit des pontes de couleurs beige et rosée, et, sur la droite, des pourpres, aussi appelées pourpres petites pierres, ou bigorneaux blancs.

Une femelle pourpre pond une quinzaine de capsules contenant chacune des centaines d'œufs. Les femelles se regroupent pour pondre au même endroit.

Liens:

https://bioobs.fr/fiche-espece/?id_espece=4116

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nucella_lapillus

https://doris.ffessm.fr/Especes/Nucella-lapillus-Pourpre-petite-pierre-1359

 

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

Goéland qui piétine la pelouse

Publié le par DL

Tout près de la Baie des Trépassés en Cléden-Cap-Sieun (Finistère), un goéland argenté (Larus argentatus) piétine une pelouse au bord de la route. Février 2021. Voir la vidéo qui suit.

Il reproduit sur terre ce que cette espèce fait sur les plages pour se nourrir. Sur les plages, les goélands piétinent le sable pour faire remonter en surface des coquillages (tellines en particulier), des vers, des petits crustacés, etc (1).

Sur cette pelouse, la technique semble fructueuse et fait sans doute apparaître des vers de terre et des larves d'insectes.

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>