Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Restes d'un dauphin mort sur la plage de Tréguennec.

Publié le par DL

Les restes d'un dauphin mort gisent sur le sable de la plage de Tréguennec (Finistère). Mars 2017.

Il ne reste pratiquement plus que son squelette. Les nettoyeurs charognards ont accompli leur office: tout autour, on voit encore sur le sable les empreintes des goélands opportunistes qui sont venus s'en repaître.

 

Publié dans Laisses de mer

Partager cet article
Repost0

Flore littorale du Cap Sizun

Publié le par DL

Au printemps, le sentier côtier qui longe la baie de Douarnenez entre Pors Lesven et le rocher de Danou en Beuzec-Cap-Sizun (Finistère) nous permet d'apprécier la variété florale du Cap Sizun. Mai 2019.

Primevère commune (Primula vulgaris). Son nom qui dérive du latin prima vera (prima = premier; vera = printemps) nous dit beaucoup sur cette plante: c'est une des toutes premières à fleurir au printemps.

Les feuilles et les fleurs sont comestibles et ont des propriétés médicinales. Toutefois, n'étant pas aussi courante que son nom le fait penser, il est préférable de ne pas la cueillir.

Lien: Primevère commune

Silène maritime (Silene vulgaris subsp. maritima) ou silène à une fleur.

C'est uns sous espèce du silène commun ou silène enflé qui bénéficie d'un statut de protection dans les Pays de la Loire. Selon le Conservatoire national botanique de Brest, dans le Finistère, le silène maritime n'n'et pas en danger. Il est en effet assez répandu.

Lien: le site du Conservatoire national botanique de Brest

Renoncule (genre ranunculus), ou bouton d'or. Il en existe près de 500 espèces. Toutes sont toxiques.

Lien: renoncule chez wikipédia

Pousse de ronce commune (Rubus fruticosus), aussi appelée ronce des bois ou ronce des haies. Particulièrement abondante et envahissante au bord des chemins, des bois et des prés, la ronce procure de la nourriture à des insectes butineurs, des fruits aux oiseaux, est aussi consommée en hiver par les chevreuils, et sert d'abri à une multitude d'insectes et de mammifères (sangliers, renards).

Lien: ronce commune chez wikipédia

Potentille dressée ou potentille tormentille (Potentilla erecta), parfois appelée herbe au diable ou herbe de sainte Catherine. En raison de leur forte capacité astringente, les rhizomes de la potentille présentent un intérêt pharmaceutique dans de multiples affections internes et externes.

Lien: identification de la potentille tormentille.

Bouton de chèvrefeuille des bois (Lonicera periclymenum). Liane grimpante dont les fleurs très odorantes en forme de tube peuvent être butinées par des insectes munis d'une longue trompe comme le sphinx, mais pas par les abeilles.

Lien: chèvrefeuille des bois sur wikipédia.

 

Publié dans Flore littorale

Partager cet article
Repost0

Une sauterelle tigrée à Goulien

Publié le par DL

Au bord du sentier côtier qui longe la baie de Douarnenez, près du village de Kerguerriec en Goulien (Finistère), une grosse sauterelle se cache au milieu des herbes. Septembre 2020.

Il s'agit d'une sauterelle tigrée, ou éphippigère des vignes (Ephippiger ephippiger), espèce aux longues antennes, dont les ailes atrophiées servent à l'émission de stridulations par frottements.

Les ailes atrophiées dépassent à peine du premier segment du thorax de l'insecte. 

L'éphippigère se nourrit de végétaux, de petites larves et d'œufs d'autres insectes.

Ce spécimen est une femelle parce qu'il est doté d'un organe de ponte, ou oviscapte, ou "sabre", ou "tarière".

L'oviscapte de la sauterelle qui lui vaut parfois le surnom de "couteau".

Liens:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ephippigère

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ephippiger_ephippiger

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_sauterelles_de_Bretagne

https://www.quelestcetanimal.com/orthopteres/lephippigere-des-vignes/

 

Publié dans Faune littorale

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2