Une épave non identifiée à Sainte Anne la Palud

Publié le par DL

Les plages du fond de la baie de Douarnenez (Finistère) sont connues pour conserver les restes de bateaux de pêche vendus par leurs propriétaires à des cultivateurs pour qu'ils en récupèrent le bois. 

Sur ce blog, on a vu l'épave qui se découvre occasionnellement sur la plage de Ty an Quer en Ploeven (1), celle du Douarneniste dans l'anse de Kervigen en Plomodiern (2), une épave non identifiée devant la pointe de Beg an Ty Garde en Plonévez-Porzay (3), et celle du Guy Mocquet sur la plage de Sainte Anne la Palud (4).  

A Sainte Anne la Palud, une autre épave non identifiée apparaît également parfois lors de démaigrissements de la plage.

En janvier 2018, un coup de mer a emporté au large une partie du sable de la plage, et mis au jour cette autre épave.

Localisation de 5 épaves sur les plages du fond de la baie de Douarnenez. En rouge, les épaves ayant déjà fait l'objet d'un article sur ce blog. En vert, la nouvelle épave, objet du présent article. Carte topographique de l'Institut géographique nationale. Source: geoportail.gouv.fr

La même épave en mai 2020. Elle n'est alors plus que partiellement découverte (un montage vidéo, en fin de cet article, la montre à différentes dates entre janvier 2018 et janvier 2021).

Quel est ce bateau ? Comme d'autres, il n'a pas été possible de l'identifier.

Autres bateaux  dépecés au fond de la baie de Douarnenez (d'après le site https://www.bagoucozdz.fr/):

- Belle-Bretagne DZ 3139 (bateau identique au Douarneniste), dépecé en 1961 au fond de la baie de Douarnenez (*).

- L'Yvonne DZ 3258 (dundee à vivier, comme le Douarneniste), désarmé en 1961, dépecé au fond de la baie de Douarnenez en 1962 (*).

- Louis et René DZ 3401 (malamok) dépecé en 1961 à Treiz Malaouen (*).

- Mont Blanc DZ 3146 (dundee à vivier) dépecé sur la plage de Sainte-Anne-la-Palud en 1953 (*).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article