Une formation géologique remarquable à Cléden-Cap-Sizun

Publié le par DL

A l'extrémité Nord de la plage de la Baie des Trépassés, en Cléden-Cap-Sizun, au pied de la falaise, se trouve une formation géologique remarquable.

 Localisation de la formation géologique. Photo aérienne IGN. Source: géoportail.gouv.fr

C'est une masse gris sombre dans laquelle se trouvent inclus des blocs rocheux de toutes tailles.

Son aspect rappelle un peu celui de la tourbe que l'on peut voir dans la partie Sud de la Baie des Trépassés, côté Plogoff, à l'occasion d'épisodes de démaigrissement de la plage (voir l'article qui est consacré à cette tourbe: ici)

Mais il s'agit ici d'une toute autre formation géologique, et beaucoup plus ancienne. Ici, les géologues parlent de conglomérat de la Baie des Trépassés. On retrouve un affleurement de cette formation dans la partie Sud de la même plage, côté Plogoff, mais seul l'affleurement du Nord, côté Cléden, est représenté dans cet article.

La masse sombre est une argile datant du Carbonifère (de -358,9 ± 0,4 millions d'années à -298,9 ± 0,2 millions d'années) et les blocs rocheux qu'elle contient sont des éléments de quartz, de mylonite et de schistes noirs.

Pour être plus précis, ce conglomérat date du Stéphanien, c'est-à-dire la partie la plus récente du Carbonifère, soit autour de 300 millions d'années. Et quand on parle du Carbonifère, on pense ... charbon. 

Dans le Cap-Sizun, la présence de charbon est avérée et bien connue depuis le milieu du 18° siècle. Des demandes de concession pour son exploitation se sont échelonnées de 1759 à 1901 (Daniel Bernard, article sur Cléden-Cap-Sizun dans le Bulletin de la Société Archéologique du Finistère. 1951). 

"Plan d'ensemble de la houillère du Cap-Sizun, canton de Pont-Croix" (extrait). Anonyme, non daté. Source: gallica.bnf.fr

Du côté de Cléden-Cap-Sizun, cette formation se poursuit sur l'estran, même si elle n'est pas toujours visible, car le plus souvent recouverte de sable. Ce n'est qu'à l'occasion d'un démaigrissement de la plage que l'on peut apprécier son étendue.

Le 29 novembre 2019, la mer a emporté le sable de la plage. Encadrée de rouge, la formation se prolonge sur l'estran. Sous les flèches rouges, des rochers reconnaissables permettent de se repérer.

Le 26 mai 2020, la formation, couverte de sable, n'est pas visible sur l'estran.

Le conglomérat de la Baie des Trépassés occupe une dépression, le fossé stéphanien, encaissé entre deux formations géologiques distinctes: au Nord la trondhjémite de Douarnenez (± 480 millions d'années) et au Sud le leucogranite de la Pointe du Raz (± 290 millions d'années).

Entre les deux traits rouges, le fossé stéphanien. Cerclé de rouge l'affleurement du conglomérat côté Cléden. Carte géologique de la Pointe du Raz. Source: geoportail.gouv.fr

C'est dans cette dépression que s'est formée l'argile du conglomérat dans laquelle se sont trouvés inclus des blocs rocheux provenant des massifs cristallins qui la bordent. 

Au pied de la falaise, l'argile du conglomérat est friable (voir la vidéo qui suit).

Le conglomérat de la Baie des Trépassés est considéré comme un site d'intérêt géologique et figure à ce titre à l'inventaire national du patrimoine géologique (voir le lien ci-dessous).

Liens:

Site d’intérêt géologique : Conglomérat de la Baie des Trépassés

Conglomérat stéphanien de la Baie des Trépassés

Le Carbonifère

Jacques Garreau: Les reliefs en creux de la zone broyée sud-armoricaine de la Baie des Trépassés à Saint-Yvy.

Publié dans Géologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article