Des filons de quartz à Plozévet

Publié le par DL

A Plozévet, quand on circule à marée basse sur l'estran, au pied de la falaise entre Prat Meur et l'anse de Canté, on peut voir des filons de roche claire, parfois presque blanche, comme insérés dans la roche encaissante plus sombre.

Comme on peut le voir sur les photos ci-dessus, ces filons forment des alignements quasi rectilignes sur des mètres, voire des dizaines de mètres.

En orange, localisation des sites entre Prat Meur au N.-O. et l'anse de Canté au S.-E. Carte topographique IGN. Source: géoportail.ign.fr

Ces filons sont du quartz, c'est-à-dire essentiellement de la silice associée à différents éléments chimiques, dont des métaux.

Les roches dans lesquelles ces filons se sont formés sont des micaschistes, c'est-à-dire des roches ayant subi des transformations physiques et chimiques dans des conditions de forte pression et température (roches métamorphiques).

Sur cette photo, on voit que les filons de quartz se trouvent sur toute l'épaisseur des micaschistes encaissants.

Ces micaschistes forment des couches qui se sont redressées sous l'effet des forces tectoniques et présentent un pendage jusqu'à 80°.

Sur la droite de cette photo, on voit nettement un banc de micaschistes redressé presque verticalement.

Extrait de la carte géologique dite de Pont-Croix, du Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM). Source: geoportail.ign.fr

Ces filons de quartz sont des filons hydrothermaux. En profondeur, de l'eau très chaude et sous pression s'est chargée de silice dissoute et s'est infiltrée dans les failles et les fissures de la roche encaissante (micaschistes). Sous l'effet du refroidissement et de la diminution de pression, la silice jusqu'alors dissoute s'est cristallisée et s'est déposée sur les parois des failles qu'elle a fini par combler entièrement. 

Ces filons peuvent avoir une largeur considérable. Sur cette photo, la personne cerclée de rouge donne une indication de l'échelle.

Sur l'estran soumis à l'action de l'océan, la roche encaissante, plus fragile, s'érode plus rapidement que le quartz, jusqu'à disparaître en surface et dégager le filon qui se disloque peu à peu en libérant des blocs.

Sur cette photo, deux filons encore en place dans la roche encaissante, et, sur la gauche, les blocs d'un plus gros filon complètement disloqué. 

La force des vagues est capable se déplacer les blocs de quartz à tel point qu'on ne peut que deviner le tracé du filon qu'ils composaient.

 

Parfois, le tracé initial d'un filon est impossible à déterminer.

Blocs de quartz épars sur la grève.

Liens:

https://www.rts.ch/decouverte/sciences-et-environnement/environnement/4640358-comment-est-fabrique-le-quartz.html

http://temoinsdupasse.free.fr/gitologie.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Quartz_(minéral)

https://dossier.univ-st-etienne.fr/dsi/www/tice/geologie/generalites/mineralisation_perimetre/mineralisations_filons.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Micaschiste

Publié dans Géologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article