Œufs de raies.

Publié le par DL

Certaines espèces de raie sont ovipares (elles pondent des œufs), d'autres sont ovovivipares (les œufs se développent dans l'utérus de la femelle), d'autres enfin sont vivipares (les embryons se développent dans des compartiments utérins individuels avec placenta et cordon ombilical).

Les œufs de raies (ou bourses de sirène) que l'on trouve échoués sur l'estran sont en fait des capsules constituées d'une matière proche de la kératine, très résistante, dans lesquelles l'embryon s'est développé à l'abri des prédateurs.

Lorsque l'embryon éclot, la capsule vide remonte en surface et est ramenée vers la côte par les vents et les courants. 

Chaque espèce de raie pond des capsules de taille et de forme spécifiques, ce qui permet aux spécialistes de les identifier et de déterminer les espèces présentes localement.

Capsules échouées sur la plage de Trez Goarem à Esquibien en Audierne (Finistère). Avril 2018.

 

Liens:  https://fr.calameo.com/read/004487989707c7c483815

http://www.fcpn.org/activites_nature/mares-milieux-aquatiques/capoera/Capoera_guide_identification.pdf/download

Cornouaille plage sable algues laminaires nature mer océan Atlantique marée Bretagne Finistère côte 

 

Publié dans Laisses de mer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article